Création d’entreprise

Le blues de l’entrepreneur sans bureau

Lorsque l’on démarre son activité, c’est souvent de chez soi.

En tous cas, pour notre entreprise de services à la personne, c’est ainsi que cela se passe pour chacun d’entre nous lors d’une phase durant entre 6 et 18 mois. Pas forcément évident selon les personnalités, surtout pour ceux qui travaillaient dans de grandes entreprises avec des collègues partout, une cafétéria, un grand parking avec sa place réservée, et des salles de réunions qui n’attendent que notre épanouissement personnel et professionnel !

Toutefois avouons le, au départ, il y a une petite euphorie « Ce matin j’ai mis le réveil à 8h, à 8h10 j’étais au boulot.. » « oui.. je bosse sur la terrasse, en tongs et paréo, l’ordi sur les genoux et toi ? » « Oh zut, je viens de lancer une impression, va falloir aller jusqu’au salon la poisse… ». Suivi d’une période de raison « je t’explique : pas de transport, pas d’horaire, pas de perte de temps ni de frais inutiles, qui dit mieux ? »… »attends c’est pas tout, gestion de la vie perso compatible avec la vie pro, et travail en chaussons toute la journée, alors ?.. »

Mais au bout de quelques temps… ça se transforme en « Je n’ai pas de vie sociale, je La suite >

La pollution de l’entrepreneur

L’entrepreneur a souvent comme caractéristique d’être seul au départ de son aventure, ou pas bien nombreux… Sa première denrée est le temps, qui va être grignoté par tout un tas de pollueurs dès que son annonce légale sera publiée. En voici une liste non exhaustive :

-> Les chambres de commerce et métier vous proposent leurs aides, conseils, accompagnements, formations etc… Elles sont peuplées de personnes qui pour la plupart n’ont jamais vu une entreprise ailleurs que dans les livres, fuyez…

-> Les centres de formation de tout poil qui vous expliquent qu’avec un stage en « connaissance de soi », en « relation avec l’autre grâce à la pnl », et en « optimisation de la relation client », vous allez gagner des clients, du C.A, etc…

-> Les consultants en patrimoine, investissement locatifs, etc.. qui ont confondu le kbis avec le pouvoir d’achat

-> Les commerciaux (pour qui nous avons un profond respect pour le métier difficile qu’ils font) qui ont repéré votre première publicité et du coup proposent leur support, à raison de 15 appels jours, si on les traitait, il nous faudrait toute la journée à ne faire que cela…

-> Les annuaires (pages j etc..) qui vous courent après dès la création pour vous proposer des La suite >