Entreprenariat

Pourquoi une société de services à la personne ?

A titre personnel, j’aurai préférer devenir constructeur de voiliers de plaisance, ou ouvrir une manufacture horlogère haut de gamme 🙂

Mais voilà les critères de démarrage : Zéro euro en poche, volonté d’avoir un récurrence de business, souci d’être dans une activité dont on maitrise les attentes consommateurs, viser un marché porteur.

A partir de là… une petite démarche de réflexion nous a vite mis sur le chemin des possibles, où nous avons fait le choix des services à domicile. L’une des choses qui est curieuse dans ce métier, c’est que la perception extérieure est à faible valeur ajoutée, alors qu’en réalité, les attentes des consommateurs, chez qui nous représentons un budget conséquent, sont très importantes.

Caractéristique de l’erreur de masse également, du fait de la faiblesse financière nécessaire pour pouvoir s’installer, c’est des milliers de personnes qui créaient leurs boites avec une idée tronquée du métier (mettre des intervenants chez des clients, ça doit pas être bien compliqué…), et qui se trouvent en fait face aux problématiques suivantes :

-> Comment me faire connaitre face à + de 15.000 concurrents ?

-> Comment recruter et manager des dizaines, puis centaines de salariés dont vont dépendre la qualité du service ?

-> Comment gérer des milliers La suite >

L’art économique

Un économiste dit Jacques Attali, c’est quelqu’un qui saura très bien vous expliquer demain pourquoi ce qu’il avait prévu hier ne s’est pas produit aujourd’hui… Bien vu !

Ha, ça fait du bien de régler ses comptes avec cette matière, ses adeptes, ses préceptes, ses hypothèses et ses théories… Tiens, c’est le soir, je me lâche. J’aimerai créer un club pour la suppression de l’économie en tant que matière et en tant que métier. L’économie devrait être un chapitre de l »histoire, où l’on chercherait à décrire comment les populations  ont organisé de tout temps leur activité afin de produire les biens et services qui leur étaient nécessaire, en utilisant leur environnement, et basta !

Parce que le prédictif, quelle blague ! Qui connait un économiste (là, tout le monde… mais faut attendre le suite), qui a prédit un évènement à court terme en faisant mouche ? (et hop, plus personne..).

Quand on pense que nos politiques ont tous de grands économistes (grands, c’est pas par le résultat attention, c’est par les études..) dans leurs besaces et que pas un seul à vu venir l’écroulement de la finance internationale suite aux scandales des subprimes, trop fort ! Pas un seul… AU MONDE !! Là, La suite >

Zen, restons Zen…

Chronique d’un d’un début de journée ordinaire dans une société de services à domicile :

– 8h00 : Au téléphone, une employée « Mon fils est malade, je dois le garder, je ne vais pas pouvoir travailler aujourd’hui » Vérification faite, elle allait ce matin chez un client pour 4 heures de prestations ».

– 8h05 : Appel du client, « souhaitez vous que nous activions notre solution de remplacement ? » « Oui, ok, mais ce matin impératif car je souhaite être là »

– 8h10 : Vérif du planning, l’intervenante de remplacement est déjà programmée ce matin, pour deux heures, mais on peut les déplacer, si le client 2 est ok »

– 8h15 : Appel du client 2, qui précise que recevant ce soir, il souhaite absolument sa prestation ce jour

-8h20 : Qu’à cela ne tienne, un autre client était programmé cet après midi, on doit pouvoir le déplacer

– 8h20 : Appel du client 3, qui donne son accord, rappel du 2, confirmation pour cet après midi

– 8h25 : Appel de l’intervenante de remplacement, pour gérer l’ensemble du planning

-8h30 : Appel du client numéro 1 « comme vous ne m’avez pas rappelé de suite, je suis partie de la maison, c’est pas grave, il n’y aura pas de prestation cette semaine » La suite >