Une histoire comme on l’aime !

Un client placé dans un lieu géographique difficile (c’est à dire loin des transports en commun), souhaite une intervenante, de type expérimentée (bref, il ne veut pas une t’ite jeune), et avec une bonne éducation (là, se cache tout un tas de non-dit qu’on ne veut même pas expliquer…).

Problème, là où il habite, c’est le désert.. en plus les horaires de garde d’enfant sont du style 16h30 – 21h00. La seule qui accepte, c’est Fatima, elle a 20 ans, elle parle un français approximatif, réalise des prestations de ménage le matin chez plusieurs clients et nous a fait part à plusieurs reprise de son souhait de compléter ses heures avec des prestations de garde d’enfants périscolaire . Présentation à la famille, bon feeling avec les enfants, mais moue de la cliente qui tout de même nous dit : faisons un essai, mais si vous trouvez quelqu’un autre…

Le lundi, Fatima est à l’heure à l’école, récupère les deux enfants, et se rend à pied au domicile, ou elle va montrer ses talents, démonstration ! D’abord, pour ce qui est de s’occuper des enfants, elle fourmille d’idées qui vont bien au delà des manuels transmis, elle s’est occupée de nombreux frères et sœurs, elle connait la musique, elle sait aussi se faire respecter, en quelques jours, les enfants l’adorent. A 20 heures, ils sont au lit, on ne rigole pas avec la discipline, car le lendemain, c’est école. Les parents, habitués à galérer pour coucher leurs deux fils, sont sidérés…

Mais Fatima a une botte secrète.. Son mari est cuisinier, et elle adore la cuisine. Timidement, elle demande aux parents si elle peut préparer le repas entre 20h et 21h, car elle ne veut pas rester sans rien faire dans l’attente de leur arrivée. Ok disent les parents, qui retrouvent à 21 heures le repas préparé, la table mise, et apprécient. Fatima s’enhardit, elle laisse des petits mots sur le carnet de liaison pour indiquer avec quels aliments elle pourrait préparer de meilleurs plats encore, ce que s’empressent d’acheter nos clients, qui se retrouvent maintenant à rentrer tous les soirs au restaurant à domicile, avec une intervenante ravie par la reconnaissance de son travail ! Une petite visite de contrôle pendant la prestation, et nous trouvons des enfants ravis, un environnement calme et respectueux, Fatima nous explique à cette occasion les évolutions culinaires du soir…

Arrivent les vacances scolaires, habituellement chez nous synonyme de suspension des prestations. Appel de la maman « Bonjour, pour les vacances de février, nous souhaitons maintenir les prestations, mais en démarrant plus tôt, vous pensez que c’est possible ? » 🙂