Ma maman est malade …

Le cancer du sein n’est pas souvent évoqué chez la femme jeune , cela est dû au fait qu’ il concerne en grande majorité les femmes de plus de 50 ans. Cependant dans 7% des cas, les tumeurs mammaires sont dépistées chez des femmes qui ont moins de 40 ans ; et chez 10% d’entre elles, elles le sont dans les 6 mois qui suivent une grossesse.

Lorsque la maladie touche une maman c’est toute la famille qui est touchée par la maladie , comment aborder la maladie avec ses enfants ?

Faut-il en parler ou  taire la maladie et les soins ?

Certains sont tentés d’écarter les enfants et de ne rien dire afin de les préserver . Les enfants ne sont pas dupes , ne rien leur dire c’est leur laisser la possibilité d’imaginer le pis …

En leur cachant la vérité , on fait tout le contraire .

Savoir l’annoncer

La question se pose rapidement : comment le dire à ses enfants ? Comment les rassurer alors que l’on ne l’est pas soi-même ?

La question du ‘comment leur dire’ se pose alors . Comment se montrer rassurant alors que le choc de l’annonce ,   l’incertitude et la peur des traitements se sont installées ?

Certains psychanalystes conseillent d’y aller petit à petit en fonction de ce que les enfants voient ‘ maman ne travaille plus’ ‘ maman va souvent à l’hôpital’ ‘maman vomit’ ‘ maman dort beaucoup’ ‘ Maman perd ses cheveux ‘… et d’entamer le dialogue en fonction des changements de vie relevés par les enfants , expliquer progressivement les étapes avec des mots simples et doux .

Faut-il tout dire ?

Maman avait une petite boule dans le sein, le docteur l’a enlevée , cette petite boule est mauvaise et un peu folle mais tout le monde fait ce qu’il faut pour me soigner

Cette boule s’appelle Cancer et il existe des traitements ( ou médicaments ) pour qu’elle ne revienne pas , ces traitements vont fatiguer et changer un peu maman pendant un moment ‘.

Il n’est pas utile d’aborder la mort surtout si l’enfant n’en parle pas .

Il faut adapter les mots à l’âge de l’enfant mais faire l’annonce en même temps et à tous les enfants  afin que l’ainé(e) ne porte aucun  poids .

Aider les enfants dans cette épreuve pénible , comment les accompagner  ?

L’accompagnement des enfants et de la famille est important dans le parcours de la maladie et dans l’après maladie . Il existe différentes  structures d’accompagnement ou de suivi des familles dans la maladie .

La société All4home , société de services à domicile partenaire de L’institut Paoli – Calmettes a particulièrement retenu la mise en place des ateliers goûter animés par l’équipe de psychologues.

L’équipe invite parents, et enfants à venir réfléchir aux nombreuses interrogations rencontrées , à parler aux enfants de la maladie, à accompagner leurs inquiétudes, leurs peurs  , à comprendre certaines de leurs réactions , à parler de la vie, de l’hôpital , des soins et même de la mort lorsque l’avenir s’obscurcit.