Enfants en bas âge : sécuriser la maison


 

En tant que parents, une de première chose que nous faisons lorsque notre enfant s’initie aux joies de la marche, est de sécuriser son environnement. Nous faisons de notre mieux, mais, faute d’expérience, certains dangers peuvent nous échapper.

All4home, spécialiste de la garde d’enfants depuis 2005, vous propose quelques idées pour faire de votre maison un espace sûr et sécurisé pour vos enfants.

 

Produits ménagers et médicaments hors portée de main

En cas de contact et d’ingestion de ces produits, le danger est immédiat et les conséquences sont graves. Ainsi, placez-les sous clés ou à défaut hors de portée des enfants (hauteur sur marche pieds comprise !).

 

Attention aux lessives en capsule !

Le centre anti poisson a reçu, en 2015, plus de 56 000 appels pour intoxication avec lessive liquide sous forme de capsule. Ces capsules, petites et colorées ne sont pas sans rappeler les bonbons ou autres friandises à nos enfants, d’où le danger. Placez donc ces capsules hors de portée des enfants et ne les laisser jamais jouer avec.

 

Les écrans plats

Les téléviseurs sont de plus en plus légers. Vous le savez sans doute, les plus petits essaient d’attraper les objets qui sont à leur portée et grimpent un peu partout. Redoublez donc de vigilance si votre téléviseur est posé sur un meuble. L’idéal étant de fixer le téléviseur au mur.

 

Ne pas laisser traîner votre sac à main !

Nous pensons à placer en sécurité les médicaments et autres petits objets. En revanche, nous pensons moins à placer notre sac à main, qui comprend pourtant toutes sortes d’éléments, y compris des médicaments !

 

Escaliers : l’indispensable barrière de sécurité

Il suffit d’une minute d’inattention pour que nos enfants s’engagent dans les escaliers. Nous vous conseillons donc vivement d’installer des barrières de sécurité à tous les accès aux escaliers de votre domicile.

 

Sécuriser les fenêtres

Même si elles sont en hauteur, nous vous recommandons de sécuriser les fenêtres par un système de bloc fenêtre ou de poignées à clés. En effet, les enfants peuvent se servir de n’importe quel objet en guise de marche pied pour atteindre quelque chose qui l’intéresse ! Soyez vigilent ! 😉

 

Les prises, les coins de tables et les poubelles

Pensez aux cache- prises sur toutes les prises non utilisées et pensez à éteindre les multi prises on off. Souvent pointus, les coins de table constituent un danger pour nous enfants. La pose de protège-coins ou de mousse adhésive est une solution pratique et efficace ! Maintenez les poubelles hors de portée des enfants ou choisissez un modèle sécurisé.

 

Chaque maison étant différente, nous vous conseillons de faire un tour dans chaque pièce afin d’y repérer les éventuels dangers et d’en sécuriser chaque recoin.

Vous avez d’autres idées pour sécuriser une maison ? Partagez-les avec nous !

Linge : venir à bout des tâches de décoloration

 

Nous allons vous parler aujourd’hui d’un problème qui nous concerne tous : celui des tâches persistantes ! Il concerne d’autant plus les parents de jeunes enfants qui, avouons-le, ont un certain talent pour faire des tâches particulièrement persistantes sur leurs vêtements (neufs, quand c’est possible…).

All4home, le spécialiste du ménage à domicile depuis 2005, vient à votre secours en vous livrant quelques astuces et conseils 😉 :

Quel est le meilleur moment pour traiter des tâches de décoloration ?

S’il y a un conseil à retenir et à appliquer concernant le traitement des tâches en général, c’est celui-ci : traitez-les dès que vous les voyez !

Comment éviter les traces de décoloration ?

1/ Trier le linge

Tout d’abord, suivez scrupuleusement les consignes indiquées sur les étiquettes de vos vêtements, vous en préserverez ainsi la qualité et les couleurs. Ensuite, faites le tri vêtements blancs / couleurs claires / couleurs foncées, vêtements sales / très sales, matière etc. Notez bien qu’un linge de couleur foncé ne doit jamais être lavé à une température excédant 30 degré sauf cas de force majeure ! Enfin, mettez toujours vos vêtements à l’envers lors de leur lavage afin d’en éviter l’usure.

2/ Prendre plusieurs précautions lors du nettoyage de linge neuf et/ou foncé

Vous allez laver un vêtement pour la première et craignez un accident de décoloration ? Sachez avant tout que les vêtements de couleur rouge ou noire méritent une attention particulière. Faites donc le test du coton-tige : frottez le vêtement avec un coton-tige imprégné d’eau chaude, si le coton ressort coloré, ne mélangez surtout pas ce vêtement à d’autres lors des 3 premiers lavages ! Pour le faire dégorger, vous pouvez le laisser tremper préalablement dans de l’eau mélangée à du vinaigre blanc. Et surtout, évitez le sèche linge !

3/ Nettoyer votre lave linge régulièrement

Un lave-linge qui n’est pas entretenu peut être lui-même la source de traces sur votre linge ! Pensez donc à nettoyer régulièrement :

  • L’intérieur de votre lave-linge en le faisant tourner à vide avec du vinaigre blanc
  • Les conduits, le bac à lessive et le joint du tambour avec de l’eau chaude

Ôter des tâches de décoloration

Deux ingrédients naturels vous aideront à ôter une tâche de décoloration : l’alcool à 90 degrés et le vinaigre blanc. Vous appliquerez l’un des deux à l’aide d’un chiffon imbibé puis prendrez soin de rincer immédiatement.

Vous avez aimé ces astuces ? Il y en a des centaines d’autres sur l’application gratuite « ménage facile » dont le lien est disponible sur notre site : ménage facile !

Vous connaissez d’autres astuces pour venir à bout des tâches sur les vêtements ? Partagez-les avec nous en commentant cet article !

2018 : 11 vaccins obligatoires pour les enfants

 

Cette année, l’un des changements majeurs mis en place par le gouvernement concerne les parents d’enfants âgés de moins de 2 ans : il s’agit du passage de 3 à 11 vaccins obligatoires.

Les autorités de santé ont pris cette décision suite au constat de la baisse du taux de couverture vaccinale et de la réapparition de certaines maladies comme la rougeole, à l’origine d’une vingtaine décès depuis 2008.

Quels sont ces vaccins obligatoires ?

 

Les vaccins présentés comme « obligatoires » sont exigibles lors de l’entrée d’un enfant en collectivité (crèche, maternelle, centre de vacances…).

 

Ceux qui étaient déjà obligatoires avant 2018 protègent des maladies suivantes :

  • Diphtérie : maladie très contagieuse qui, jusqu’aux années 30, était responsable de plusieurs milliers de décès d’enfants par an.
  • Tétanos : maladie souvent mortelle encore présente partout dans le monde.
  • Polyomyélite : maladie dont la transmission se fait par l’ingestion d’aliments, d’eau ou de boissons contaminés par les selles d’une personne porteuse du virus.

 

Depuis le 1er janvier, 8 vaccins s’ajoutent à la liste. Ils luttent contre les maladies suivantes :

  • Coqueluche : infection respiratoire très contagieuse diagnostiquée auprès de 10 000 personnes entre 1996 et 2002.
  • Méningite : bactérie très répandue responsable de 500 à 600 méningites par ans chez les jeunes enfants.
  • Hépatite B : infection du foie causée par le VHB qui se transmet par les fluides corporels à l’origine d’environ 1 500 décès par an.
  • Méningocoque : infections qui touchent environ 600 personnes par an (nourrissons, enfants et jeunes adultes)
  • Pneumocoque : bactérie responsable de plusieurs infections graves.
  • Rougeole : maladie très contagieuse qui a atteint 24 000 en France causant environ 10 décès et 30 complications neurologiques graves.
  • Oreillons : maladie très contagieuse, principale cause de méningite virale qui se transmet la salive.
  • Rubéole : maladie contagieuse qui se transmet principalement par voie aérienne respiratoire.

Et pour les vaccino septiques ?

 

41% des français interrogés pour une étude internationale de 2016 estiment que les vaccins ne sont pas sûrs. Ils les jugent dangereux et sont méfiants de l’industrie pharmaceutique qu’ils accusent de privilégier la rentabilité à la santé des enfants.

 

Il faut savoir que les parents qui ne vaccinent pas leurs enfants risquent :

  • De voir l’entrée en collectivité de leurs enfants refusée (crèches, maternelles et centres de vacance).
  • Jusqu’à 6 mois de prison et 3.750 euros d’amende (code de la santé publique).

Prise en charge de ces vaccins

 

Ces vaccins obligatoires seront pris en charge à 65% par l’Assurance maladie et à 35% par les mutuelles, sauf le ROR, pris en charge à 100% pour les mineurs.

 

All4home, spécialiste de la garde d’enfants, est intéressé par votre avis, n’hésitez pas à nous le donner en commentant cet article !