Ma femme de ménage sera t elle un robot demain ?

Les robots élaborés ont envahi bien des secteurs professionnels. Ils construisent nos voitures, vont à notre place sur des terrains militaires, assistent les chirurgiens dans leurs délicates opérations, alors…

Alors c’est pour quand le coup de balai, l’aspirateur, la vaisselle et le café au lit à l’heure dite ?

Du rêve…

C3PO est largement dépassé par la réalité !

Il y a bien longtemps que la science fiction, s’exprimant par tout d’abord par la bande dessinée puis ensuite au cinéma, nous a flanqué des robots humanoïdes à même de nous seconder pour toutes les tâches ingrates, ou même de devenir de véritables compagnons avec qui l’on échange et partage.C’est dans les années 1950 que la science fiction s’est emparé avec le plus enthousiasme du sujet, mettant des robots partout, forcément de formes humaines, intelligents, voir trop puisque l’essentiel des scenarii tournaient alors vers cette question : Se révolteront ils ? Prendront ils notre place demain. Le robot était alors à sa version terrifiante, et l’on était certain que son émergence était proche.

Il faut attendre l’aube des années 80 pour voir un robot humanoïde sympathique et dévoué grâce au cinéma et au mythique Stars Wars. Qui n’a pas été ému par R2D2 et C3PO, autant compagnons que braves robots utiles à toutes tâches d’accompagnements. Nés de l’imagination fertile de leur créateur et des moyens et effets spéciaux de l’époque, qui aurait alors imaginé que les possibilités de C3PO seraient largement dépassées par de vrais robots quelques années plus tard..

Car comme toujours, les futurologues et autres scénaristes de sciences fiction ont une activité qui résiste mal à l’épreuve du temps, le coup d’œil dans le rétro leur est toujours dommageable..

C’est ainsi que 30 ans après le film qui a le plus popularisé le robot domestiqué de forme humanoïde, les robots actuels en font bien plus que nous l’imaginions dans certains domaines, et…bien moins dans d’autres !

A la réalité…

Qui aurait pu imaginer l’incroyable évolution des robots, dans des domaines aussi complexes que la reproduction de la motricité humaine ?

Il y a quelques années le simple fait qu’un robot puisse marcher était considéré comme un exploit incroyable. La présentation par Honda en 2008 de son robot reproduisant la marche avait eu un écho considérable

Un an plus tard il courrait, puis sautait à la corde, faisait du Vélo, et maintenant, il fait du monocycle, ce que la plupart des humains ne savent pas faire !!!!

Doté de capteurs pour la vue, la perception de chaleur, de la fumée, capable de se déplacer dans le noir, suffisamment précis pour prendre un œuf ou un verre sans le casser, les robots ont atteints une motricité largement supérieure aux capacités humaines.

Seulement…

Seulement voilà, la caractéristique humaine principale n’est pas la motricité mais l’intelligence. Et autour de cette intelligence s’est développée une vie complexe, qui nécessite pour s’y adapter une intelligence suffisante, une capacité d’initiative, une grande mémorisation des situations rencontrées, la nécessité de prendre sans cesse la bonne décision en fonction d’un grand nombre de paramètres. C’est ici pour l’instant, que le mat blesse.

Autant le robot excelle dans une tâche répétitive, et il peut en mémoriser des milliers, autant le moindre imprévu est un problème insoluble. Si le balai n’est pas à sa place, ne comptez pas sur lui pour le retrouver 😉

On s’émerveille de Bigdot (Toyota) jouant du Violon, ou d’Asimo (Honda) jouant au football…

Mais… planquez le ballon pour les uns et l’archet pour les autres, et il n’y a plus que deux impotents incapables de savoir que faire.

Malgré tout, l’avenir sera sans doute synonyme de robot ménager, ce n’est que question de temps, quelques décennies sans doute. L’université de Tokyo, en collaboration avec les plus grandes entreprises Japonaises du secteur, a ainsi présenté un robot capable de laver le linge, servir le déjeuner et passer la serpillière.

Tout cela à condition de l’aider un peu, d’avoir un intérieur sobre, de ne rien bouger, et… d’y mettre le prix !

Pas très opérationnel pour l’heure dans l’intérieur complexe d’une habitation normale avec un budget moyens.

Ils sont déjà là !

Sous une forme non encore humanoïdes, les robots ont déjà débarqué !

On parle bien sur des robots aspirateurs… Ils ont quasi les mêmes besoins que les prototypes humanoïdes : Il leur faut un intérieur adapté, ils n’ont pas encore suffisamment d’autonomie, se coincent vite sans un assistant humain, nécessitent qu’on fasse un bout du boulot pour eux, mais ce n’est qu’un début.

Gageons que le futur sera certainement robotisé, et au prix des robots humanoïdes ménagers, il y aura sans doute un commerce de location et mise à disposition, peut être même pourra t on régler en CESU 😉

En attendant, le futur c’est déjà pour aujourd’hui, tel ce chat qui, perché sur son robot ménager comme sur une soucoupe volante, profite de sa monture improbable lui donnant un indéniable avantage physique et psychologique, pour mettre une peignée au pauvre chien qui ne demandait rien ! 😉

Concluons cet article en précisant que si vous n’avez nulle velléité à amuser vos animaux de compagnie à prix d’or, ni envie d’attendre quelques décennies avant la mise au point des robots de ménage, vous pouvez bien entendu faire appel à une femme de ménage de chair et d’os, qui fera preuve d’initiative sans nécessiter une programmation par une armée d’ingénieurs Japonais, et ne tombera pas en panne de batterie, ou en impossibilité de travailler au prétexte que l’aspirateur a été déplacé de 50 cm !! En passant par notre société, c’est encore mieux bien sur !