Assez de temps partiel subi !


8,3% des femmes parait il seraient en temps partiel subi, pour 2,4% des hommes, au total, c’est 5,2% des actifs qui seraient en temps partiel dit “subi”. L’observatoire qui le publie a fait un sondage, sans doute payé par une administration, surement éloignée d’une réalité terrain.. en tous cas de la nôtre !

Mais au fait, subi par qui ?

Parce que nous dans notre job, voici comment ça se passe assez souvent :

“Bonjour, nous recherchons des personnes pour des postes de gardes d’enfants, et aides ménagères, le mix des deux permet d’avoir un travail à temps plein, avec une relative souplesse au niveau des horaires”

“oui, mais moi je veux travailler à temps partiel, je ne dois pas dépasser 71 heures par mois..”

“Pourquoi 71 heures ?”

“Parce que mon assistance sociale m’a calculé qu’ensuite avec la cmu, apl, etc.. etc.. j’y perdais”

Et conséquence, nous voici à subir du temps partiel qu’effectivement on ne choisi pas, avec des réactions du style :

“Bonjour, vous êtes à 22 heures semaine actuellement, et nous avons un client juste à coté de chez vous pour 3 heures par semaine, à placer quand vous voulez”

“Non merci, mais je ne veux pas faire 3 heures de plus, sinon je perds apl, cmu, alloc machin etc…”

Et souvent, lorsqu’il s’agit d’une zone difficile en recrutement, on perd le client…

Nous proposons donc un nouveau sujet syndical : HALTE au temps partiel subi…, par l’employeur !

Théo Lamertin
A propos

A la fois gestionnaire d’une entreprise de services à la personne et pigiste indépendant sur divers magazines de presse économique, Théo anime la partie « entreprise » du blog en partageant ses expériences professionnelles et en analysant l’actualité du marché des services.

Laissez nous un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *