Médicaments enfants


 

En tant que parents, nous sommes souvent désemparés face aux médicaments pour enfants qui sont en vente libre en pharmacie. D’autant plus qu’il apparait que certains d’entre eux sont inutiles, voire dangereux…

L’UFC Que Choisir a récemment publié une étude qui nous permet d’y voir plus clair grâce à une liste de médicaments à éviter.

Dans cette « liste noire », nous retrouvons :

  • Les fluidifiants du type Mucomyst poudre, Fluimucil 2 % enfant ou Bronchokod enfant qui sont à éviter pour les enfants de moins de deux ans. En effet, ils peuvent aggraver l’encombrement des bronches, d’autant plus que leur efficacité n’est pas prouvée.
  • Les sprays antiseptiques en cas de rhume qui peuvent provoquer des allergies.
  • Les sirops à base de codéine, dérivé morphinique, à proscrire avant l’âge de 12 ans, car ils provoquent des effets secondaires non négligeables (somnolence, dépression respiratoire…), d’autant plus qu’ils ne traitent que la toux alors que c’est la cause qui devrait être traitée en priorité.
  • Les produits traitant les reflux gastro-oesophagiens sont, selon l’association, trop souvent prescrits alors que la plupart de ces reflux sont bien souvent bénins.
  • L’Ibuprophène, qui ne doit être administré qu’avec avis médical.

 

Au final que garde-t-on dans la pharmacie de nos enfants ?

  • Le Paracétamol type Doliprane en sirop ou en suppositoire en cas de fièvre modérée.
  • Le sérum physiologique en cas de rhume.
  • Les solutions de réhydratation en cas de diarrhée.

 

En cas de doute pour les maladies de l’enfant, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre ou un médecin, qui vous délivrera une ordonnance appropriée et sans risque pour votre enfant !

Anne Blancher
A propos

Un MASTER en marketing spécialisé dans les activités de service et une expérience avisée auront conduit tout naturellement Anne au métier de chef de produit dans le secteur du service à la personne. Elle exerce son métier depuis près de 6 ans, reste en permanence en veille du marché et se fait un plaisir de partager ses connaissances avec vous !

Laissez nous un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *