Nounous à domicile : l’avis du psy



De part nos obligations ainsi que la difficulté qu’est le fait de concilier vie professionnelle et vie privée, nous devons souvent avoir recours à un mode de garde pour nos enfants quand ils sont en bas âge.

La garde à domicile est une solution adoptée par de nombreux parents considérant les avantages qu’elle présente, notamment le fait que l’enfant reste dans un environnement qui lui est familier et que les prestations font l’objet d’un crédit d’impôts de -50% au delà des aides proposées par la CAF.

Au moment de la mise en place de ces prestations et de la sélection de la nounou, les parents sont en proie à beaucoup d’interrogations… Sur quels critères sélectionner la nounou ? Comment effectuer la transition pour que tout se passe pour le mieux du point de vue développement psychologique de l’enfant ? Que faire si l’enfant se plaint de la situation ?

Nous avons interrogé Pauline GUILLET, psychologue pour enfants spécialiste des thérapies comportementales et cognitives depuis plus de 7 ans.

 

All4home : Comment bien choisir la nounou qui gardera son enfant ?

Pauline GUILLET : Il faut en voir plusieurs et ne pas hésiter à poser de nombreuses questions sur le quotidien mais aussi sur les principes éducatifs et sur son choix d’être nounou. Il faut pouvoir dialoguer librement avec la personne et être à l’écoute mutuellement.

 

A4h : Quelle attitude adopter pour que le relais avec la nounou se passe au mieux ?

PG : L’enfant, les parents et la nounou ont besoin d’une période d’adaptation, il ne faut pas la négliger. Cette période va permettre à tous de trouver des rituels au moment de la séparation et au moment de retrouvaille. L’enfant a besoin de repères stables, les rituels sont un bon moyens de faire la transition entre les parents et la nounou. Cela peut être dire au revoir par la fenêtre, retrouver un doudou que l’on laisse avec la nounou, une petite comptine…

 

A4h : Que faire si l’enfant se plaint de la situation ?

PG : Il faut en parler pour déterminer la raison de cette difficulté, un enfant ne se plaint jamais sans raisons. Il peut se plaindre pour manifester sa colère envers papa et maman, il faudra alors, prendre le temps de lui expliquer et d’entendre sa colère. Il peut se plaindre aussi car la communication entre les parents et la nounou n’est pas bonne et qu’il y a de grandes divergences, il faudra donc régler entre adultes cette situation. Il peut y avoir de multiples raisons et un bon échange entre les parents et la nounou permettra de trouver une solution.

 

A4h : Que diriez-vous aux (nombreuses) mamans qui culpabilisent de « laisser » leur enfant ?

PG : Il est normal de culpabiliser, mais il faut se sortir de la tête que personne ne fera aussi bien que soi. Les différences éducatives peuvent être bénéfiques pour l’enfant. Selon Ercilia Palacio-Quintin, une psychologue qui a consacré sa carrière à étudier l’impact des milieux de garde sur les enfants, « nos pires craintes sont injustifiées. La séparation en bas âge d’avec les parents n’a pas d’influence négative à moyen ni à long terme ».

 

Pauline GUILLET exerce la profession de psychologue pour enfants dans la ville de Nantes, pour en savoir plus sur son activité et son cabinet, rendez-vous sur : A Deux Mains

 

 

 

Anne Blancher
A propos

Un MASTER en marketing spécialisé dans les activités de service et une expérience avisée auront conduit tout naturellement Anne au métier de chef de produit dans le secteur du service à la personne. Elle exerce son métier depuis près de 6 ans, reste en permanence en veille du marché et se fait un plaisir de partager ses connaissances avec vous !

Laissez nous un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *