Un peu de stratégie, mais souvent…


On demande souvent au créateur qui a (un peu) réussi “quel est ton secret”… Hé bé… y’en a pas ! Demanderait on à un joueur d’échecs gagnant un concours s’il a un “secret”. Il joue mieux que les autres c’est tout ! C’est à dire que face à un ensemble de décisions à prendre en permanence dans un univers hostile, il choisit plus souvent les bonnes, celles qui lui permettent de gagner, que les mauvaises. N’en déplaise à quiconque, mais la stratégie ça ne se met pas en équation et pour ce qu’on en apprend à l’école (même dans les “hautes” “grandes” etc.. écoles) ça ne sert que peu.

Car c’est bien connu, ce n’est pas en faisant des études de marché sur les bougies qu’on découvre l’électricité…

La stratégie c’est quoi ? C’est l’art d’allouer les moyens (ceux qu’on a, et dans le business les autres en ont parfois beaucoup plus, c’est donc pire que les échecs..), aux bons endroits (choisir, c’est renoncer, qu’on se le tienne pour dit..), afin d’atteindre le but qu’on s’est fixé (le développement de l’entreprise par exemple..).

Facile à dire, mais tout le savoir faire du dirigeant est là ! Quand vous démarrez, en règle générale, vous ne faites que ça de la stratégie (d’autant que sans clients et sans équipe, y’a rien d’autre à faire :-)). Votre belle machine intellectuelle va alors (peut être..) vous permettre de percer dans le secteur que vous préemptez, vous apportant les succès que vous méritez. Notez bien que le business, c’est la guerre, le but étant de piquer des clients aux concurrents, pour le bien des clients qui y trouvent leur compte, mais il faut en avoir conscience quand même pour ne pas partir sur des idées fausses et utopistes…

Donc un jour si vous êtes bon, vous avez des clients, et du personnel, génial ça tourne… Et hop danger ! Danger dans une petite boite de se tourner vers son nombril (celui de la personne sociale en fait) car il faut manager, s’occuper des clients, des factures, des papiers, de la future campagne de comm, de la compta, surveiller la tréso, etc… Et pendant que vous vous débattez dans ces travaux opérationnels, vous ne faites plus de stratégie…

C’est là qu’arrivent de nouveaux venus, qui ont tout le temps, toute l’ambition, et réfléchissent pendant que vous courrez.. Et comme la tête fait généralement mieux que les jambes, vous damnent le pion…

Petit conseil issu de notre expérience (avec des claques, on apprend mieux, parlez en aux générations précédentes ils vous le confirmeront certainement) :

1) Ce n’est pas parce que vous avez “réussi” que vous avez gagné, aucune position n’est immuable, il y aura toujours des personnes de talent pour arriver sur le marché.

2) Consacrez un temps certain (nous = 1/2 journée par semaine) à la réflexion stratégique. Hors du bureau, gsm coupé, pas de mail, et un objectif : Je me rappelle le but à atteindre + les moyens à ma disposition + mon univers concurrentiel + les besoins de mes clients = je fais quoi pour être le meilleur…

Théo Lamertin
A propos

A la fois gestionnaire d’une entreprise de services à la personne et pigiste indépendant sur divers magazines de presse économique, Théo anime la partie « entreprise » du blog en partageant ses expériences professionnelles et en analysant l’actualité du marché des services.

Laissez nous un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *